Kimono femme Japonais: une tenue traditionnelle à la mode

kimono japonais chez les femmes

Le kimono est un vêtement traditionnel japonais, composé principalement d’une robe en forme de T.  En langue japonaise, le terme kimono s’écrit à l’aide des caractères suivants: 着物. Le kanji 着 (き) «ki» signifie porter, quant au kanji 物 (もの) «mono», il désigne une chose. Autrement dit, le mot kimono se traduit littéralement par «chose que l’on porte (sur soi)».

Bien que l’origine du kimono remonte au VIIe siècle, cet habit traditionnel reste toujours autant d’actualité au Japon. D’ailleurs, il est particulièrement prisé par les japonais, pour célébrer certaines festivités nationales. De par son apparence luxueuse et singulière, le kimono a su conquérir le cœur des occidentaux ! Si bien, qu’il est désormais considéré comme un véritable vêtement tendance à travers le monde aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le kimono japonais pour femme, vous êtes au bon endroit. Et pour cause ! Dans cet article, nous nous intéresserons sous toutes les coutures à cet habit traditionnel venu tout droit du pays du soleil levant.

Quelles sont les spécificités du kimono japonais pour femme ?

Avant tout, il est important de savoir précisément ce qu’est exactement un kimono japonais pour femme. Ainsi, vous éviterez les erreurs typiques de débutant, comme par exemple: acheter un yukata au lieu d’un kimono !

Le kimono japonais pour femme se présente sous la forme d’une robe en soie, ou en coton. Toutefois, un kimono seul n’est rien, sans ses accessoires. En effet, il est absolument nécessaire d’accessoiriser cette tenue traditionnelle, si vous souhaitez la porter dans les règles de l’art ! Certains accessoires seront utilisés simplement en guise d’ornement. Et d’autres, seront employés pour maintenir l’entièreté du kimono en place.

Même si le kimono est un habit mixte, il existe néanmoins des différences entre les modèles pour femmes et pour hommes. C’est pourquoi, il est primordial de prêter attention à certains détails du kimono ! Il vous faudra notamment être attentive aux éléments suivants, tels que:

  • Les manches, qui sont séparées du corps du kimono chez les femmes.  Elles auront également tendance à être plus arrondies, contrairement aux modèles masculins.
  • La longueur du kimono, qui est plus importante chez les femmes

En outre, les kimonos japonais pour femme sont souvent plus colorés, que les modèles pour homme.

Comment accesoiriser un kimono japonais pour femme ?

Nagajuban

Le nagajuban est un vêtement en soie, ou en microfibre de polyester, ressemblant fortement à une robe. Il se porte en dessous du kimono, et est donc quasiment imperceptible. Le nagajuban n’est pas un accessoire de kimono onéreux. En effet, vous pourrez en trouver à partir de 1500¥, soit environ 11 euros.

Obiage, Obi et Obijime

Ces trois accessoires vous serviront à maintenir en place le kimono, et au passage à le sublimer.

Pour commencer, parlons de l’obiage, si vous le voulez bien ! L’obiage est un morceau de crêpe de soie, à placer autour de la taille. Cet élément n’est pas visible en tant que tel, car il est positionné derrière l’obi. Il vous faudra prévoir 1500¥, soit environ 11 euros, pour vous en procurer un.

Concernant l’obi, cet accessoire s’apparente tout bonnement à une ceinture colorée. L’obi est un élément ornemental, qui sert essentiellement à dissimuler les fixations du kimono.  Il existe plusieurs types d’obi, dont certains uniquement dédiés aux hommes et d’autres aux femmes. Le modèle le plus couramment utilisé pour accesoiriser un kimono pour femme, est l’obi fukuro. Entre autres, les parties visibles du obi fukuro ont la particularité d’être exclusivement composées de brocart brodé. De plus, ce type d’obi mesure pas moins de 2 mètres de long. Un obi peut être assez onéreux, surtout lorsqu’il est brodé traditionnellement à la main. Toutefois, vous pourrez espérer en trouver un à partir de 1000¥, soit 7 euros, en vous tournant vers le marché de l’occasion.

Enfin, parlons de l’élément qui viendra maintenir en place l’obiage et l’obi, à savoir: l’obijime. Cet accessoire se présente sous la forme d’un nœud ornemental, à nouer autour de l’obi. L’obijime est loin d’être l’élément le plus coûteux du kimono. En effet, il vous sera possible de vous en procurer un pour environ 500¥, soit 4 euros.

Tabis et zoris

Les tabis, comme les zoris, sont deux accessoires à porter aux pieds. D’une part, les tabis sont des chaussettes en coton, élaborées spécifiquement pour être portées avec des sandales. Une paire de tabis coûte environ 300¥, soit un peu plus que 2 euros. D’autre part, les zoris sont des sabots décoratifs, à porter uniquement avec un kimono. Il est possible de trouver une paire de zoris pour seulement 2500¥, soit environ 20 euros.

Les accessoires facultatifs

Les éléments cités ci-dessus sont considérés comme les véritables indispensables du kimono. Toutefois, il existe bel et bien d’autres accessoires pour kimono ! Notamment, le sac fourre-tout traditionnel japonais, semblable à un petit baluchon coloré. Entre les bijoux, les sous-vêtements et les diverses couches protectrices existantes, vous aurez de quoi accessoiriser votre kimono à votre guise ! 

Quel budget consacrer à un kimono japonais pour femme ?

En ce qui concerne le prix d’un kimono en tant que tel, il peut grandement varier. Et ce, pour plusieurs raisons ! D’abord, la nature et la qualité du tissu dans lequel est fabriqué le kimono est un facteur qui impactera fortement le coût du vêtement. À titre d’exemple, les kimonos les plus chers sont ceux confectionnés en soie. Et les plus abordables, sont ceux élaborés en coton ou en matières synthétiques. D’autres facteurs peuvent également influencer le prix d’un kimono, tels que la méthode de teinture du tissu. 

En optant pour de la seconde main, un kimono pour femme japonais complet pourra vous revenir à seulement 10.000¥. Soit, à peu près 80 euros ! Neuf, le prix d’un kimono peut s’envoler. En effet, un kimono neuf peut coûter à lui seul des dizaines, voire même des centaines d’euros. De notre point de vue, il est préférable de ne pas dépenser plus de 20.000¥, soit 150 euros, pour un kimono pour femme complet. Au-delà de cette somme, vous pourrez d’ores et déjà vous procurer un magnifique furisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *