Kimono homme Japonais: bien choisir ce vêtement traditionnel

kimono-homme

Le kimono est un habit traditionnel tout droit venu du Japon. En japonais, le mot kimono s’écrit à l’aide des caractères suivants: 着物. Le kanji 着 (き) «ki» signifie porter, et 物 (もの) «mono» désigne une chose. Autrement dit, le terme kimono se traduit littéralement par «chose que l’on porte (sur soi)».

À l’heure actuelle, le kimono est toujours une tradition bien ancrée dans la culture japonaise. Toutefois, cet habit composé d’une robe japonaise traditionnelle, en forme de T, est plutôt porté pour célébrer des grandes occasions par les habitants du pays du soleil levant. Considéré comme un vêtement luxueux, le kimono peut être porté autant par la gente masculine que féminine. Dans cet article, nous nous intéresserons plus particulièrement au kimono japonais pour homme. Cependant, ne vous inquiétéz pas mesdames, nous vous consacrerons également un article spécialement dédié au kimono japonais pour femme !

Kimono et Yukata: comment ne pas les confondre ?

Avant tout, il est primordial de clarifier ce qu’est un kimono. Et surtout, ce qu’il n’est pas ! Un kimono japonais s’apparente à une robe en soie, ou parfois en coton. La partie extérieure en soie ou en coton est souvent accompagnée d’au moins d’un vêtement intérieur. Le kimono a pour vocation d’être accessoiriser, notamment à l’aide d’un obi et d’un nagajuban.

Des Japonais portant un Kimono

Fréquemment confondu avec le kimono, le yukata est un vêtement japonais qui se veut moins formel. En effet, le yukata est en quelque sorte une version simplifiée du kimono. D’ailleurs, il se porte traditionnellement en été et est destiné à un usage essentiellement extérieur. Contrairement au kimono, le yukata est composé d’une seule et unique couche. La plupart du temps, il est confectionné soit en soie imprimée, soit en coton. Plus pratique à porter que le kimono, le yukata est un souvenir très prisé par les visiteurs de l’archipel japonais.

Quelles sont les particularités d’un kimono pour homme ?

Il est important de prêter attention aux détails du kimono, pour ne pas vous retrouver avec un modèle pour femme ! Plusieurs diffèrences notables peuvent être remarquées entre un kimono pour femme et pour homme, à savoir:

  • Les manches du kimono, qui sont directement attachées au corps du vêtement chez les hommes. De plus, le bout des manches arbore généralement une forme plutôt carré.
  • La longueur du kimono, qui a tendance à être plus courte chez les hommes
  • La couleur du kimono, qui est plus sobre chez les hommes. Les teintes les plus couramment employées sont d’ailleurs, le noir, le gris, le bleu et le blanc.

Comment reconnaître un vrai kimono japonais pour homme d’une contrefaçon ?

Malheureusement, le kimono fait l’objet de beaucoup de contrefaçons au Japon. Toutefois, il existe des astuces pour distinguer un véritable kimono d’un faux. Tout d’abord, les kimonos d’occasion ont tendance à dégager un odeur forte, de renfermé ou parfois même de moisie. Ils possèdent également une patine, prouvant qu’ils sont bel et bien élaborés en soie.

Les motifs d’un kimono authentique sont peints directement sur la soie, et non pas incrustés ou teints dans le tissu. En outre, les faux kimonos n’ont généralement aucune couture dans le dos. Enfin, sachez que le kimono et l’obi doivent toujours être fabriqués dans un matériau similaire ! Si ce n’est pas le cas, vous pouvez être certain que vous n’avez pas affaire à un authentique kimono.

Quels sont les accessoires indispensables à un kimono japonais pour homme ?

Nagajuban

Le nagajuban est un habit semblable à une robe, et qui se porte en dessous du kimono. Il est souvent fabriqué en soie, ou parfois en microfibre de polyester. La version synthétique du nagajuban peut être intéressante, car elle est plus simple à laver. Concernant le prix du nagajuban, il vous faudra compter environ 1500¥, soit environ 11 euros.

Obiage

L’obiage est un morceau de crêpe de soie, à placer autour du torse. Cet élément du kimono ne sera pas visible, puisqu’il sera caché derrière l’obi. Un obiage coûte environ 1500¥, soit 11 euros.

Obi

L’obi est une ceinture colorée, qui s’enroule autour du kimono. Toutefois, cet accessoire arbore quelques singularités, selon s’il est destiné à un homme ou une femme. L’obi pour homme est davantage étroit, et surtout moins coloré. Cet élément est essentiellement ornemental, et sert principalement à dissimuler les fixations du kimono. Il est possible de trouver des obis à partir de 1000¥, soit 7 euros.

Obijime

L’obijime est en quelque sorte un nœud décoratif, à attacher autour de l’obi pour le maintenir en place. Il existe des obijimes bon marché, à partir de 500 ¥, soit environ 4 euros.

Tabis et zoris

Les tabis et les zoris sont deux accessoires pour les pieds. Les tabis sont des chaussettes en coton, spécialement conçues pour être portées avec des sandales. Comptez 300¥, soit environ 2 euros, pour acheter une paire de tabis. Les zoris sont des sabots décoratifs qui se portent uniquement avec un kimono. Prévoyez au moins 2500¥, soit 20 euros, pour vous procurer une paire de zoris.

Quel budget consacrer à un kimono japonais pour homme ?

En prenant en compte les accessoires, un kimono japonais vous coûtera environ 10.000¥, soit environ 80 euros. Toutefois, cette estimation est valable seulement si vous vous dirigez vers des éléments de seconde main. Neuf, le prix d’un kimono peut s’envoler, et peut même avoisiner la centaine d’euros à lui seul ! Selon nous, il n’est pas nécessaire de dépenser plus de 20.000¥, soit 150 euros pour un kimono complet.

Où acheter un kimono japonais pour homme ?

Globalement, il existe trois grands types d’endroits pour acheter un kimono au Japon. En premier lieu, les magasins d’antiquités proposant des vêtements anciens. En japonais, ces boutiques sont nommées «furugi». Ensuite, il existe des magasins spécialisés uniquement dans la vente de kimonos d’occasions. Comme la boutique Sakaeya, à Tokyo. Enfin, hors des grandes, vous pourrez vous rendre dans ce que l’on appelle «risaikaru». Ces magasins de recyclage sont généralement dotés d’un rayon entier dédié aux kimonos de seconde main.

Si vous êtes seulement de passage pour quelques semaines au Japon, vous pourrez louer un kimono. Cette alternative s’adresse particulièrement aux personnes qui ne veulent pas investir dans un kimono complet. Mais, qui souhaitent tout de même expérimenter le temps d’une journée la mode à la japonaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *