Meilleurs récupérateurs d’eau de pluie: comparatif, avis et guide d’achat

un recuperateur eau de pluie

L’eau est précieuse ! Afin de l’économiser pour la planète et économiser aussi sur votre budget, pourquoi ne pas installer chez vous un récupérateur d’eau de pluie ? Près de la moitié de l’eau que nous utilisons ne nécessite pas d’être potable, et l’eau de pluie est douce et facile à récupérer quand on a le bon équipement.

Comparatif des meilleurs récupérateurs d’eau de pluie

Les atouts d’un récupérateur d’eau de pluie

Sachant qu’un récupérateur d’eau de pluie peut capter entre 80 et 90% de l’eau qui ruisselle sur le toit de votre maison, il peut vous permettre d’économiser jusqu’à 200 euros par an si vous utilisez uniquement cette eau de pluie pour arroser une surface de 200 m2. Le gain est vraiment intéressant économiquement ! Il faut savoir qu’en 25 ans, le prix de l’eau a augmenté de 56%, soit une augmentation de 1,78% par an sur votre facture. Une inflation qui risque de se poursuivre dans les années à venir, selon le SEDIF, le service public de l’eau, qui rend disponible le détail de la facture et des évolutions de toutes les étapes d’exploitation et de distribution de l’eau aux Français.

De plus, les eaux de pluie sont idéales pour l’arrosage des potagers et jardins : leur pH est légèrement acide et elles possèdent une faible minéralisation, ce qui sera idéal pour toutes vos plantations. Attention, sur les zones maritimes, le sel marin peut se retrouver dans les eaux de pluie, ce que les plantes apprécient beaucoup moins.

Enfin, vous faites un geste pour la planète en recyclant l’eau de pluie au lieu de puiser dans les ressources naturelles. Dans une démarche de réduction de vos consommations et de consommation raisonnée, la récupération et l’exploitation de l’eau est un geste très simple à mettre en place et à entretenir dans le temps. En France, nous disposons de nombreuses journées de pluie dans l’année qui pourront largement couvrir vos besoins en arrosage, lavage de voiture, nettoyage de façade et d’extérieurs ou autres tâches simples nécessitant de l’eau. Dans les périodes de sécheresse, vous apprécierez d’avoir pu profiter d’un dispositif simple pour contenir de l’eau de pluie. Si vous avez des enfants, ce sera idéal pour leur transmettre les bons gestes et les bons réflexes.

Le récupérateur d’eau Vidal XXL

Ce récupérateur d’eau est un très bon compromis qualité/prix, car il permet de collecter un volume d’eau très intéressant, de 750 L, pour un prix d’achat qui sera très rapidement rentabilisé.

Récupérateur d’eau de 350 L

EDA Recup'O 350L Récupérateur d'eau, Beige
  • Sécurité : 2 accroches murales pré-percées afin de faciliter la pose contre un mur et éviter le basculement de la cuve.
  • Facilité d'utilisation : un robinet avec embout pour raccordement automatique du tuyau d'arrosage.

Puits récupérateur d’eau design

Puit récupérateur d'eau 340L design et coloré, avec robinet. taupe - Fabrication française
  • Puit collecteur d'eau de pluie PEHD 340L de couleur taupe
  • Finition apparence brique

Récupérateur d’eau inoxydable en PVC

casa.pro] Récupérateur d'eau Réservoir d'eau PVC Inoxydable et Résistant aux UV 500 litres de Capacité 80 x 98...
  • Ce récupérateur d'eau pliable est idéal pour collecter l'eau de pluie. Vous pouvez utiliser l'eau réservée pour arroser les fleurs ou nettoyer votre...
  • Matière : 100% PVC 500D

Comment choisir son récupérateur d’eau de pluie ?

Selon votre utilisation, vos besoins en eau de pluie, et donc la taille de votre cuve, varient. Voici les quantités d’eau nécessaires à quelques usages :

  • 17 litres/m2 pour l’arrosage du jardin.
  • 11 litres pour une chasse d’eau.
  • 190 litres pour le lavage de la voiture.
  • 120 litres pour une lessive.

Veillez donc à adapter la taille de votre cuve en fonction de vos usages. Pour le jardin, une cuve extérieure (200 à 2000 litres) suffit, mais si vous souhaitez aussi utiliser l’eau pour un usage domestique, vous pouvez opter pour une cuve beaucoup plus large (jusqu’à 10 000 litres), qui sera alors enterrée et munie d’une pompe.

Installation et entretien

La pluie qui ruisselle du toit est canalisée par les gouttières. Votre cuve est reliée à celles-ci par un collecteur d’eau. Quelques recommandations sont nécessaires :

  • Afin d’éviter que l’eau collectée soit rendue impure par des débris ou des insectes ou que de la vase se forme, il est recommandé d’installer un filtre au niveau du collecteur de gouttière.
  • Il est utile de placer un couvercle sur la cuve, pour les mêmes soucis de protection de la qualité de l’eau. Avec un couvercle, le récupérateur d’eau permettra de conserver l’eau et de freiner à l’évaporation si le temps est ensoleillé.
  • Il faut également penser à installer un trop-plein pour éviter tout débordement et diriger l’eau dans le réseau d’eau pluviale.
  • En hiver, il faut rentrer les cuves extérieures afin d’éviter leur endommagement par le gel.
  • Enfin, assurez-vous que votre toit est adapté ! Pente, surface, nature de la couverture sont des éléments importants à vérifier.

Un récupérateur d’eau de pluie est un investissement intéressant quand on a des besoins en eau non potable. Il permet de faire des économies sur la facture d’eau à moindre coût. L’installation est facile et ce petit geste pour la planète est bénéfique pour tous. Pensez à évaluer vos besoins pour l’achat de la cuve associée à votre récupérateur d’eau de pluie, et entretenez régulièrement vos gouttières pour une utilisation optimale de votre système.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *